Semer l'amour de la lecture en Jordanie

2017-09-06

Le programme jordanien « Nous aimons la lecture » qui s’appuie sur les technologies numériques pour stimuler l’intérêt envers la lecture s’est vu décerner le Prix d’alphabétisation UNESCO-Roi Sejong 2017. 

Préoccupée par l’absence de bibliothèques en Jordanie, Rana Dajani, fondatrice du programme « Nous aimons la lecture » a lancé ce programme en 2006, dans l’idée de créer une bibliothèque dans chaque quartier. Elle a voulu semer l'amour de la lecture chez les enfants et créer la possibilité d’appuyer l'accès à l'éducation dans les situations où l'apprentissage formel n'était pas possible.

“L'alphabétisation élargit notre horizon, nous permettant de découvrir le monde qui nous entoure ainsi que nos propres potentialités et de devenir ainsi des acteurs du changement en nous inspirant de la bravoure des héros dont nous lisons les récits » dit-elle pour expliquer ce qui l’a motivée à lancer cette initiative.

Le programme a ensuite essaimé dans 30 pays du monde entier et il réunit en Jordanie 1 000 bibliothèques de 12 gouvernorats.  

En 2016, environ 20 000 apprenants, dont 60 % de femmes, ont bénéficié du programme.

Le programme fonctionne comme une organisation de base, en recourant à des bénévoles qui organisent des séances régulières de lecture à haute voix dans les espaces communautaires publics, avec des livres adaptés à chaque âge, attrayants, neutres par leur contenu et rédigés dans les langues locales.

Une communauté virtuelle s’est créée autour d’une application mobile qui relietous les bénévoles de « Nous aimons la lecture ». Grâce à cette application, ils peuvent partager leurs expériences et échanger des connaissances ce qui assure et permet d’améliorer la durabilité, la qualité, le suivi et l'évaluation du programme. Une formation en ligne est également proposée aux bénévoles et aux parents sur les méthodes permettant d’aider les enfants à lire à haute voix ; l’application propose aussi une bibliothèque numérique de livres pour enfants. 

Autonomiser les communautés des réfugiés grâce à la lecture

Le modèle « Nous aimons la lecture » est également appliqué dans d'autres communautés et dans des situations où l'éducation formelle a été suspendue, par exemple dans les camps de réfugiés. Le programme permet d’autonomiser les membres des communautés de réfugiés qui prennent en charge des cercles de lecture au sein de la communauté et comblent les lacunes jusqu'à ce que des systèmes éducatifs appropriés soient mis en place, ce qui peut prendre des mois dans certains cas.

« Après la formation, j'ai commencé à lire des histoires aux enfants au centre communautaire » indique Gassan, un jeune syrien qui vit maintenant dans un camp de réfugiés en Jordanie, le camp de Baqaa. « Ces histoires leur ont plu et ils les ont partagées avec leurs familles, ce qui a attiré de plus en plus de gens. J'ai été vraiment stupéfié par l'influence que la lecture a eue sur les enfants. Maintenant, nous avons lancé une initiative en collaboration avec le directeur du centre communautaire, concernant le nettoyage des rues du camp. Grâce à cette initiative, je peux dire que l'influence de la lecture s'est étendue non seulement aux enfants, mais aussi à la communauté autour de nous ! »

Rana Dajani appuie l’idée d'encourager les personnes à devenir des acteurs du changement par la création d’un environnement propice à la réflexion et l’entreprenariat social. « L'alphabétisation nous aide à découvrir les autres si bien que nous nous comprenons mieux et nous communiquons mieux les uns avec les autres, pour bâtir ensemble un meilleur avenir » dit-elle. « En nous apportant notoriété, crédibilité et visibilité, le Prix va nous aider à propager « Nous aimons la lecture » dans le monde entier afin qu’il devienne un mouvement social et qu’il favorise l'amour de la lecture chez chaque enfant de chaque quartier. »

Cette année, les Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO seront décernés à des lauréats d’Afrique du Sud, du Canada, de Colombie, de Jordanie et du Pakistan à l’occasion de la Journée internationale d’alphabétisation qui sera célébrée le 8 septembre. La cérémonie de remise des prix sera organisée au Siège de l’UNESCO et fera partie de l'événement mondial. Cette année, les Prix d’alphabétisation auront pour thème l'alphabétisation dans un monde numérique.